La MétroVille d'Échirolles
Partager
la Boîte à outils
 L'agenda de l'agglo 
• Conférence "L'orientation sexuelle : causes de l'homophobie"
 Vendredi 15 octobre 9h 

A la maison des associations de Grenoble, 6 rue Berthe de Boissieux

A l'occasion de son 10ème anniversaire, l'association Contact organise une conférence sur les causes de l'homophobie. L'association a pour objectifs d'aider les familles et amis à comprendre et à accepter l’orientation sexuelle de leurs proches ; d'aider les lesbiennes, gays, biseuxel-le-s, et en particulier les jeunes, à communiquer avec leurs parents ou leur entourage, en les aidant à assumer leur orientation sexuelle ; et enfin de lutter contre les discriminations.

+ d'infos :
tél. 04.73.17.14.70
voir le site
• "Etre heureux, la meilleure des orientations"
 Samedi 16 octobre 14h-19h 

Foyer municipal de Pont de Claix, Bus 1 arrêt Pont de Claix Mairie

L' association Contact organise une après-midi conviviale pour célébrer ses dix ans d'action contre l'homophobie en Isère. Au programme : de 14h à 19h un forum associatif autour de la lutte contre les discriminations, à 16h un spectacle de théâtre interactif "Homos en société", et à 18h "Hip Hop contre l'homophobie" suivi d'un pot convivial.

+ d'infos :
tél. 04.76.17.14.70
voir le site
• "The mind is a muscle" Exposition
 Dimanche 17 octobre 18h30 

Musée Géo-Charles, Echirolles (à deux pas de la Maison pour l'égalité ! )

Autour de l'expo :

DES GOÛTERS DE L'ART (tout public)
Dimanche 17 octobre à 15h, visite commentée de l'exposition. Entrée gratuite, réservation obligatoire

LES JOURNÉES PORTES OUVERTES DE L'ART CONTEMPORAIN
Samedi 9 et dimanche 10 octobre de 14h à 19h (tout public)
Portes ouvertes dans les différents lieux d'art contemporain de Grenoble et de l'agglomération.

Le musée Géo-Charles présente l'exposition "The Mind is a muscle", consacrée à la performance et la mise en danger du corps dans l'art : "La proposition d’exposer au sein du Musée Géo Charles, une partie de cette collection liée à la performance revêt une résonance particulière. Souvent associées à l’art corporel, ces « actions symboliques » poussent souvent les limites de ce corps. Nous sommes loin de la glorification du corps auquel on associe le sport. Le corps est prétexte à sévices, à automutilations et autres traitements de choc (Gina Pane, Esther Ferrer, Sigalit Landau, Marina Abramovi?, Su-Mei Tse). Enfin et surtout, la question du corps croise celle du genre (Yvonne Trapp, Jo Spence)."

+ d'infos :
tél. 04 76 22 58 63
voir le site
• Théâtre 'Histoires d'hommes'
 Jeudi 21 octobre 2010 20h 

Salle Edmond Vigne, 23 rue des Alpes, Fontaine

"Histoires d'hommes" est une histoire de femmes, des femmes qui racontent les hommes de leurs vies, mais aussi leurs rêves, leurs chagrins, leurs joies et leurs colères... Des paroles délivrantes et souvent cinglantes, parfois potaches sans jamais tomber tout à fait dans le clichépour un texte où l'on reconnaît le style incisif et délicieusement amusant de Xavier Durringer, dans une mise en scène de Lucile Jourdan.

Paf : 3 euros sur réservation

+ d'infos :
tél. 04 76 28 76 28
• Danse 'REconnaissance'
 Jeudi 21 octobre 20h (1h30 avec entracte) 

La Rampe, 15 avenue du 8 Mai 1945, Echirolles

 

A l'occasion de ce concours de danse contemporaine, qui promeut la création chorégraphique et ses jeunes talents, trois compagnies nous présentent leur travail. En seconde partie de soirée, la compagnie Akoma Névé nous livre une proposition qui ne manquera pas de nous faire réfléchir. Le spectacle "Hana" c'est en effet la surprenante transformation d'une jeune femme... en homme : héritée des lois du Kanun (code pénal général édicté par les califes et les sultans), la possibilité pour les femmes vierges en Albanie de se proclamer "homme", afin d'obtenir des droits civiques équivalents à ceux de leurs homologues masculins, a inspiré cette chorégraphie contemporaine. De quoi nous interroger sur la corrélation entre sexe et genre, mais aussi la frontière entre l'inné et l'acquis, ou encore la façon dont les normes et la culture façonnent les corps et les sexualités... et les ressorts de leur propre subversion. 

+ d'infos :
tél. 04 76 40 05 05
voir le site
envoyer 1 mail
 Et ailleurs... 
• Conférence de Catherine Vidal : Hommes-femmes, avons nous le même cerveau ?
 8 Octobre 14h-17h 

Les Amanins, La Roche-sur-Grâne, Val de Drôme (26)

Catherine Vidal, neurobiologiste de métier, Directrice de Recherche à l'Institut Pasteur, membre du Comité Scientifique " Science et Citoyen " du CNRS, est aussi une militante de l'anti-sexisme. Grâce à des études scientifiques menées sur les cerveaux d'hommes et de femmes, elle démontre avec rigueur la nature unitaire du cerveau humain, et par conséquent l'origine sociale et environnementale des différences que l'on peut, parfois, observer entre les sexes.

Entrée libre, inscription obligatoire

+ d'infos :
tél. 04.79.63.31.11
envoyer 1 mail
• « Les violences conjugales, que faire localement ? »
 Vendredi 8 octobre 9h-17h 

Mairie de Saint Marcelin,21 place d'Armes, Saint Marcelin

L'Association des femmes élues de l'Isère organise une journée d'études autour du thème « Les violences conjugales, que faire localement ? ».

Ouvert aux élu-es sur réservation 20€ repas compris

+ d'infos :
tél. 04 76 63 10 56
envoyer 1 mail
 Les actus du site internet 
Le 8 mars à Échirolles : "Tout le programme !"

"Prendre du temps pour soi", c'est le thème de cette semaine du 8 mars, avec au programme : des ateliers de mise en selle, un atelier de théâtre, des portes ouvertes dans des clubs sportifs, plusieurs expositions, des vidéos de jeunes et une projection-débat autour du documentaire "Elles ont le swing" de l'association Koodzoom, sur la boxe et le sport au féminin (8 mars de 18h à 20h au Ciné-théâtre de la Ponatière).
 

Retrouvez tous les détails dans le programme à télécharger.

Attention, il y a un ajout au programme : le vernissage de l'expo photo "Un temps pour soi" du Centre social des Ecureuils aura lieu le mardi 8 mars à 16h30 à la bibliothèque de la Ponatière. Les peintures et textes de slam seront présentés le mercredi 9 mars à 14h30 au centre social (comme annoncé dans le programme).

Pour plus d'infos : 04 38 70 17 70 / maison-egalite-fh@ville-echirolles.fr
 

A visionner : un extrait du micro-trottoir des jeunes du Centre social Surieux soutenus dans le cadre de l'appel à projet métropolitain : "Jeunes pour l'égalité des sexes".


L'égalité Femmes / Hommes les jeunes mènent l... par echirolles



Les élèves d'Henri Wallon décrochent le 2ème prix au concours national des Olympe de la parole !

Soutenus par la Métropole dans le cadre de l'appel à projets "Jeunes pour l'égalité", une classe du collège Henri Wallon de Saint-Martin-d'Hères s'est lancée dans l'aventure du concours des Olympes de la parole organisé par l'Association française des femmes diplômées d'Universités (AFFDU). Sélectionnés au niveau local, ils/elles sont montés à Paris pour présenter les vidéos réalisées dans le cadre d'un projet pédagogique étalé sur toute l'année sur la thématique de l'égalité femmes-hommes.


De la place des femmes dans la Révolution française, à la lecture d'un livre d'une militante pakistanaise des droits des femmes, en passant par l'intervention de Geneviève Fioraso dans leur classe, ils ont cheminé ensemble et ont retranscrit leurs réflexions en vidéos avec l'aide de l'association la Petite Poussée. Et leur travail a payé : un 2ème prix au concours des Olympes de la parole au niveau national, c'est la classe !

 

Venez découvrir leur vidéo le mercredi 8 juin à la Maison des habitants du centre ville de Grenoble, lors de la restitution des projets "Jeunes pour l'égalité".Plus d'info dans l'article ci-dessus !



Stéréotypes : stop ! Jeudi 20 octobre à la Bobine - Femmes, hommes : paroles et mots s'invitent, l'égalité s'invente

Dans le cadre de la Quinzaine pour l'égalité femmes-hommes en Rhône Alpes, la Métro, la ville d'Échirolles et la Maison pour l'égalité femmes hommes vous invitent à brasser les mots et les idées, à débattre... & à slamer !

  • 18h-19h30 : Conférence-débat

Femmes et hommes : quels enjeux pour l'égalité, quelles nouvelles formes d'action possibles ?
Faire avancer l'égalité : oui, mais comment ? Acteurs publics et associations peuvent-ils inventer de nouvelles formes d'action ?
. Jocelyne Bougeard, adjointe au maire de Rennes, Présidente de la commission égalité de l'AFCCRE (Association française du conseil des communes et régions d'Europe)
. Chloë Legouez , collectif «La Barbe»
. Laurine Bricard, Osez le féminisme
. et avec Alberte Dessarts, Conseillère déléguée Métro chargée de l'égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et de l'accessibilité, et Sylvette Rochas, 1ère adjointe au maire d'Échirolles chargée de la cohésion sociale, du développement culturel et de l'égalité femmes-hommes.

  • 19h30 : Les communes s'engagent !

Signatures de la Charte européenne de l'égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale par Gières, Poisat et Herbeys. Avec Sarah Boukalaa, Conseillère déléguée à la jeunesse, région Rhône-Alpes, et Jocelyne Bougeard, adjointe au maire de Rennes, Présidente de la commission égalité de l'AFCCRE.

  • 20h : Buffet solidaire déambulatoire autour de l'exposition « Égalité : Regard sur l'agglomération grenobloise »
  • 20h30 : Soirée slam

Scène ouverte aux arts de la parole, pour toutes et tous,
présentée et animée par Barbie Tue Rick, Boutchou, et Mots Paumés.
Vous avez 5 minutes pour dire, lire, improviser un poème, un texte, une histoire, une chanson, un conte, un sketch... sur le thème : ''Égalité entre les femmes et les hommes''.
N'oubliez pas vos textes !
--------------------
Entrée libre et gratuite
Jeudi 20 octobre à partir de 18h à la BOBINE
42 boulevard Clémenceau - Grenoble



Semaine : "Vivons ensemble avec nos différences"

La Ville de Gières organise du 9 au 15 mars une semaine "Vivons ensemble avec nos différences". Le thème retenu cette année est l'égalité entre les femmes et les hommes.


Vous pourrez notamment tester vos connaissances sur l'égalité des sexes le 9 samedi mars à partir de 15h, à la bibliothèque de Gières (voir Rdv ci-dessous), ou encore assister à la projection de "Wadjda", premier film soudanais, réalisé par une femme, le mardi 12 mars à 20h30 à la salle du Laussy.



Rapport du Haut conseil à l'égalité sur l'éducation à la sexualité

La loi du 4 juillet 2001 relative à l'interruption volontaire de grossesse et à la contraception prévoit qu'une "information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles et par groupes d'âge homogène", et que ces séances "contribuent à l'apprentissage du respect dû au corps humain" (art. L312-16 du code de l'éducation). L'article 19 de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées a ajouté que "ces séances présentent une vision égalitaire des relations entre les femmes et les hommes".

Quinze ans après l'obligation légale d'assurer l'éducation à la sexualité auprès des jeunes, le constat est unanime et partagé : l'application effective des obligations légales en matière d'éducation à la sexualité en milieu scolaire demeure encore parcellaire, inégale selon les territoires car dépendante des bonnes volontés individuelles. Elle est, selon le point de vue de certain-es acteur-trices, inadaptée aux réalités des jeunes.

Ce rapport, en plus de présenter une synthèse des résultats du baromètre mené auprès d'un échantillon représentatif de 3000 établissements scolaires (publics/privés) au cours de l'année scolaire 2014/2015, propose des outils facilement appropriables par tranches d'âges, dont les valeurs défendent l'égalité des sexes et des sexualités, et dont la pédagogie vise à partir de la parole des jeunes en les dotant des connaissances, compétences et savoirs-être dont ils et elles ont besoin pour une vie sexuelle et affective épanouie.

Téléchargez le rapport et les fiches pratiques.



Affiche Appel à projet DERNIERE SEMAINE POUR L'APPEL À PROJETS "JEUNES POUR L'ÉGALITÉ" !

La période de dépôt des dossiers de candidature de la 3ème édition de l'appel à projets « Donnez forme à l'égalité filles-garçons » va bientôt toucher à sa fin : vous avez encore jusqu'au vendredi 6 novembre 00h00 pour nous envoyer vos projets, alors à vos idées !!!

 

Vous avez entre 7 et 26 ans et vous habitez le territoire de l'agglomération, vous avez envie de lutter contre les inégalités ? Agissez en créant un projet original sur ce thème ! Nous sommes là pour vous accompagner tant sur la logistique que la méthodologie et nous pouvons aussi vous donner un coup de pouce financier. Votre production sera finalement présentée lors d'une restitution en juin 2016 ! Alors, rejoignez les jeunes qui depuis 2013 s'engagent pour l'égalité !

 

L'appel à projets est une initiative de Grenoble-Alpes Métropole qui s'appuie sur la Maison pour l'égalité femmes-hommes pour accompagner au mieux les porteurs de projets.

 

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter la Maison pour l'égalité femmes-hommes, centre ressource de la Métropole au 04.38.70.17.70.



Ateliers RH pour les collectivités sur l'égalité professionnelle

Attention, le 1er atelier pévu le 14 novembre a été reporté au 26 novembre et le deuxième atelier aura lieu le jeudi 9 janvier, de 9h à 12h30, égalemement au Centre de gestion de l'Isère.
Vous cherchez des moyens simples pour progresser sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans votre collectivité, qu'elle soit grande ou petite ?
Vous pouvez vous inscrire aux deux ateliers prévus les 14 et 26 novembre, au Centre de gestion de l'Isère. A destination des personnels des ressources humaines ou de tout-e agent-e intéressé-e par ces questions, ils porteront sur :

- la gestion du recrutement, de l'avancement et de la promotion sans discriminer, avec des apports sur le cadre légal et des études de cas.

- les données internes pertinentes à collecter et les leviers à définir pour concrétiser l'égalité professionnelle.
 

Plus d'informations dans le programme à télécharger.
Inscriptions : l.carenza@ville-echirolles.fr / 04 38 70 17 70



Un rapport de Médecins du Monde sur la santé des femmes enceintes en Europe : des chiffres alarmants

Quels droits et quel accès à la santé pour les femmes en Europe, à l'heure de la crise ?
 

Dans son récent rapport, le réseau international de Médecins du Monde (MdM) se penche en particulier sur la situation des femmes enceintes et des enfants : du fait de leur plus grande vulnérabilité, ils sont d'autant plus impactés en période de crise. Les chiffres présentés ont été recueillis en 2013 au cours de 29 400 consultations dans quelques-uns des centres d'accès aux soins de MdM, dans 25 villes de huit pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse.
 

En période de crise économique, les femmes enceintes et les enfants devraient faire l'objet d'une protection spécifique, dans le cadre des filets de sécurité de la protection sociale. Ce n'est pas ce que Médecins du Monde a observé. Selon les chiffres officiels, entre un quart et un tiers de la population grecque se trouve aujourd'hui sans aucune couverture de santé. Les femmes enceintes sans couverture maladie doivent donc régler elles-mêmes tous les frais des soins prénataux et d'accouchement (environ 1 300 ¤), ce qui est devenu impossible pour les familles moyennes. Conséquence : la Grèce a connu une chute du nombre de naissances vivantes alors que la mortinatalité a augmenté de 21,15 % entre 2008 et 2011.
 

Plus largement en Europe, parmi les femmes enceintes en consultation dans les centres MdM, 65,9 % n'ont pas accès aux soins prénataux, 42,8 % ont reçu des soins trop tardivement et 70,0 % nécessitaient des soins urgents ou assez urgents selon les médecins.
 

En savoir plus :
- En lisant des extraits du rapport, dont des témoignages.
- En téléchargeant le rapport complet.



Rose ou bleu Rose ou bleu : "La chasse aux clichés à Meylan !"

Les bibliothèques de Meylan se sont mobilisées du 27 septembre au 9 novembre, pour chasser les clichés sexistes dans la littérature jeunesse. Et ils sont nombreux : rôles stéréotypés, princesses attentistes et mièvres, princes intrépides et courageux, autant de figures à déconstruire et d'alternatives à proposer !

Littérature jeunesse non sexiste, lectures, jeux et expositions ont permis de requestionner ces personnages et modèles. Parmi les temps forts proposés, le nouveau spectacle "Martine et Léon : des modèles qui posent question", joué par les comédiennes Delphine Prat et Marie Neichel de la compagnie Les belles oreilles, a apporté une touche d'humour à ce programme réussi !

A noter, en ce début novembre, une lecture de contes (à partir de 6 ans), le mercredi 9 novembre à 17h à la Bibliothèque Simone Lagrange. Consultez le programme !



DVD "Regards croisés - Planning familial de l'Isère - 50 ans de lutte"

Ce DVD apporte un regard croisé sur le Planning familial, entre les militant-es d'hier et les citoyen-nes d'aujourd'hui. Il évoque la création mouvementée du Planning familial à Grenoble en 1961, son fonctionnement et son évolution, et apporte une réfléxion sur la place du Planning familial de nos jours. Vous pouvez visionner le DVD ou l'acheter en contactant le Planning : secretariat@leplanningfamilial38.org ou 04 76 87 89 24.



Vers une société de l'égalité ?

"Pour une troisième génération des droits des femmes : vers une société de l'égalité" : c'est le nom du plan du gouvernement en faveur de l'égalité femmes-hommes, qui a été présenté par le premier ministre Jean-Marc Ayrault le 30 novembre dernier. Engageant tous les ministres, il passe par des mesures qui concernent l'école, les médias, l'entreprise, la santé, mais aussi la prévention et la lutte contre les violences.

"La promotion des droits des femmes est un enjeu essentiel pour notre société, et la politique d'égalité entre les sexes doit être un pilier du nouveau modèle français", a assuré le premier ministre.

Parmi les mesures, figurent notamment la lutte contre les stéréotypes à l'école, l'augmentation des places d'hébergement d'urgence réservées aux femmes victimes de violence, le renforcement de la lutte contre les mariages forcés, la création d'un Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes chargé d'évaluer l'application des lois, des actions sur le temps partiel, etc.

Le plan rappelle qu'un projet de loi sur les droits des femmes sera présenté au printemps 2013. Il reprendra notamment les mesures législatives du plan pour les femmes victimes de violence et les conclusions de la négociation en cours sur l'égalité professionnelle par les partenaires sociaux.

Consultez le relevé de décision du Comité interministériel aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes.



Ecarts salariaux Travailleur-ses de la fonction publique : témoignez des écarts de salaire !

Aujourd'hui, dans le secteur public, les femmes gagnent en moyenne 19% de moins que les hommes ! Cet écart, même s'il est moindre que dans le secteur privé est trop élevé. Un appel à témoignages est lancé pour mieux connaître et mieux lutter contre cette inégalité liée au genre.

Vous avez été confronté-e au sexisme dans le cadre de vos fonctions ? Vous avez été témoin de discrimination salariale ou professionnelle envers une de vos collègues ? Vos collègues masculins bénéficient d'une rémunération supérieure à la vôtre pour un même niveau de responsabilités ? D'une progression de carrière plus rapide ? Vous vous êtes heurtée à un plafond de verre ? Une activité à temps partiel ou un congé parental ont-ils nui à votre carrière ? Vous souhaitez soumettre une idée ?

Rendez-vous sur le site de l'enquête en cliquant ici !

Cette enquête est proposée par le gouvernement et servira à alimenter la mission de Françoise Descamps-Cornier, députée des Yvelines, sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans fonction publique.



Appel à projets "Allez les filles !"

Cet appel à projets de la Fondation de France vise à favoriser l'accès à la pratique sportive et physique des adolescentes des territoires sensibles ou isolés, afin de faciliter leur intégration dans une pratique sportive régulière. L'expérience montre que cette intégration passe par plusieurs facteurs : alliance complémentaire des acteurs du sport et des acteurs du social, excellente connaissance du territoire, capacité à mobiliser les jeunes filles et à transformer les pratiques existantes à travers un engagement dans la durée.


La date limite de réception des dossiers est le 28 mars 2014. L'appel à projets et les dossiers de candidature sont téléchargeables à partir de ce lien.


Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la délégation Rhône-Alpes de la Fondation de France : 04 72 10 92 30 / rhone@fdf.org, ainsi que Sonia Laboureau, en charge de l'appel à projets au niveau national : allezlesfilles@fdf.org.



Boys 'n' girls : tout un programme !

Comment construit-on son identité quand on naît fille ou garçon ? A-t-on vraiment la liberté de faire ses propres choix, indépendamment de ce qui est attendu de nous ? La compagnie Les Veilleurs, en résidence à l'Espace 600, vient de créer plusieurs spectacles autour de ces questionnements.
 

Le projet « Boys 'n' Girls » est né d'une rencontre de la Cie Les Veilleurs avec une classe de 5ème d'un collège de l'agglomération grenobloise, lors de la représentation en octobre 2012 de la pièce Lys Martagon. Cette histoire de rencontre entre une fille de la campagne et un garçon de la ville a suscité de nombreuses réactions : c'est ainsi qu'est née l'envie de pour la compagnie de travailler sur la construction de l'identité sexuée, sur les normes créées par la société, et plus généralement sur « qu'est-ce qui fait que l'on se sent fille ou garçon ? ». Autant de questions que la compagnie a choisi de partager avec des jeunes de collèges et de lycées.
 

Dans cette optique, le projet s'est scindé en deux temps. L'Acte I, Stroboscopie est né de deux textes écrits à partir d'ateliers avec des élèves du collège Lucie Aubrac, puis mis en scène avec une classe. Le spectacle issu de ce travail questionne les relations entre filles et garçons à un âge où tout semble les séparer. L'Acte II regroupe deux spectacles : Tabataba, texte de Bernard-Marie Koltès sur la relation entre un frère et une s½ur et les injonctions sexuées que la société leur impose, et Tumultes, texte de Sabine Revillet qui met également en scène un frère et une s½ur qui se questionnent sur leurs éducations et leurs façons de grandir en tant que garçon ou fille.
 

Ces créations ont été jouées à l'Espace 600, mais aussi dans plusieurs établissements scolaires de l'agglomération. Quant aux débats qui ont suivi les représentations, ils montrent que les jeunes ont des choses à exprimer sur le sujet, et qu'ils sont heureux d'avoir l'opportunité de le faire.
 

La Cie poursuit son travail avec la création de Mon frère, ma princesse de Catherine Zambon. A découvrir en décembre à l'Espace 600 !



Les étudiant-es et l'Université Grenoble Alpes s'engagent contre le sexisme !

L'Université Grenoble Alpes (UGA) et les associations étudiantes s'engagent contre le sexisme et pour l'égalité !

Suite à l'adoption d'une charte par la comission formation et vie universitaire de l'UGA le 1er décembre dernier et à sa signature officielle en présence de la présidente de l'université Lise Dumasy le 20 mars dernier, une formation est proposée à toutes les associations étudiantes et les étudiant-es intéressé-es par la thématique.

Les deux premières séances auront ainsi lieu de 17h à 19h les 5 et 12 avril prochain. Au programme : sensibilisations sur les inégalités entre les femmes et les hommes, travail autour de l'élaboration d'une communication non sexiste, réflexions sur le sexisme à l'université et chez les étudiant-es, etc.

La diffusion de ces bonnes pratiques et leur appropriation par les associations étudiant-es se feront notamment par la création d'un portfolio attestant de l'engagement de chacun-e dans la mise en application de la charte.



L'égalité professionnelle entre femmes et hommes dans la fonction publique : réglementation et bonnes pratiques

A l'issue d'un travail mené avec la Métro et la Maison pour l'égalité femmes-hommes, le Centre de gestion de l'Isère a publié un guide à l'usage de toutes les collectivités, sur l'égalité professionnelle entre femmes et hommes.
 

Ponctué d'exemples de bonnes pratiques et de rappels réglementaires, il reprend de manière claire et synthétique les quatre grands volets du protocole d'accord sur l'égalité professionnelle dans la fonction publique, à savoir le dialogue social, la suppression des inégalité salariales, l'articulation entre vie professionnelle et personnelle, ainsi que la prévention et lutte contre le harcèlement sexuel et moral.
 

Télécharger le guide.



Semaine égalité rectorat Académie de Grenoble : "Semaine de l'égalité entre les filles et les garçons"

L'Académie de Grenoble propose du 10 au 17 octobre 2016 la 1ère semaine de l'égalité entre les filles et les garçons, à destination du personnel de l'Education nationale. Propositions de stages qui vont à l'encontre des stéréotypes, temps forts avec des expert-es de l'égalité entre filles et garçons, interventions en milieu scolaire sur la thématique : retrouvez l'intégralité des rendez-vous de la semaine dans le programme téléchargeable ici.

A noter en particulier :
- la table ronde du mardi 11 octobre matin à Canopé (ex CRDP) autour de la mixité dans les métiers scientifiques et techniques, ouverte à l'ensemble des classes de premières et terminales à vocation scientifique.
- le séminaire du mercredi 12 octobre au Canopé de Grenoble, à destination des personnels d'encadrement et d'enseignement, avec des intervenant-es sur les violences de genre entre élèves (Annie Lachenet, Claudine Moïse) puis sur la fabrique des garçons et les espaces publics (Yves Raibaud, Fabienne Gilonnier).

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter Frédérique Chanal, chargée de mission égalité entre les filles et les garçons (frederique.chanal@ac-grenoble.fr) ou Sylvie Estève, chargée de mission école-entreprise (sylvie.esteve@ac-grenoble.fr) au Rectorat de Grenoble.



Prix Mnémosyne : les candidatures sont ouvertes !

Décerné chaque année, le prix Mnémosyne couronne le mémoire de Master d'une étudiante ou d'un étudiant dont les travaux portent sur l'histoire des femmes et du genre en France ou à l'étranger (le mémoire doit avoir été soutenu dans une université française entre le 1er septembre 2011 et le 31 octobre 2012).  A l'occasion de la 10ème année du prix, le montant donné à la personne lauréate est de 800 euros. Date limite de dépôt des candidatures : 31 octobre 2012.
Plus d'informations.



La Maison pour l'égalité a eu 10 ans !

Les 6 et 7 octobre la Maison et son équipe, conjointement avec Grenoble-Alpes Métropole, qui a ouvert les festivités par une conférence-débat, se sont mobilisées pour mettre en lumière les actions menées - depuis 10 ans - en faveur de l'égalité femmes-hommes par cet équipement unique en France.

Ces rencontres, qui ont rassemblé une centaine de personnes, ont été l'occasion de faire découvrir ou re-découvrir la Maison et ses activités, de l'intérieur, via une rétrospective guidée dans les locaux mêmes de la Maison et également via des ateliers proposés à la Salle Polyvalente Pablo Picasso. Les équipes de la Maison, de la commune et de l'agglomération ainsi que les partenaires ont été tous impliqués pour mener à bien cet événement qui a accueilli en clôture M. le Maire d'Échirolles Renzo Sulli, Mme. Amandine Demore, adjointe de la Ville d'Échirolles déléguée à l'égalité femmes-hommes, Mme. Marie-Josée Salat, Vice-présidente déléguée à la lutte contre les discriminations à Grenoble-Alpes Métropole, et Mme. Farida Boudaoud, Vice-présidente déléguée à la lutte contre les discriminations à la Région Rhône-Alpes.

Ces interventions ont permis de rappeler l'engagement des différentes collectivités en la matière qui soutiennent activement les projets de la Maison tout en soulignant - non sans regret - qu'il reste encore du chemin à faire.

Les 10 ans ont aussi permis de faire un travail de mémoire sur les volontés qui ont poussé à l'établissement de cette structure ainsi que de faire un bilan des projets réalisés jusqu'ici.



Appel à projets : "Quinzaine contre le racisme et les discriminations"

La Ville de Grenoble organise une Quinzaine contre le racisme et les discriminations, du 8 au 21 mars 2017. Le thème sera celui des discriminations croisées (genre / origine / religion), sachant que les mécaniques racistes et sexistes suivent les mêmes logiques. Afin de permettre aux structures qui le souhaitent (associatives ou non), de développer des actions ou d'organiser des manifestations pendant cette période et sur cette thématique, la Ville de Grenoble lance un appel à projets.

Parmi les conditions :
- Les projets proposés doivent être construits collectivement
- Les projets retenus seront financés comme des prestations grâce à une enveloppe de 5 000 euros TTC, sachant que 2 000 euros TTC maximum pourront être attribués à un seul projet
- La réalisation des projets doit intervenir dans la période du 8 au 21 mars 2017.

Les candidats ont jusqu'au 15 décembre 2016 pour adresser leur dossier (uniquement sous format électronique) à : cecile.bagieu@grenoble.fr / 04.56.52.66.21

Retrouvez l'ensemble des conditions dans le descriptif complet.



infos éditeur // plan du site
La Maison pour l'égalité femmes hommes est un lieu ressource au service des acteurs de l'agglomération grenobloise sur la thématique du genre. Ce site présente ses missions et ressources, notamment le moteur de recherche des acteurs et des outils disponibles sur l'agglomération.
Ville d'Échirolles Communauté d'agglomération Grenoble-Alpes métropole Logo L'Europe s'engage avec le Feder Région Rhône-Alpes Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances